L’arrêté du 26 août 2022 relatif au doctorat stipule que les ED doivent mettre en place un comité de suivi individuel (CSI) qui veille au bon déroulement du cursus de chaque doctorant. Cette mise en place doit se faire dans les six mois suivant la première inscription en thèse.

Le CSI de l’ED MIIS est un dispositif d’accompagnement individuel, qui ne doit pas impliquer pour le doctorant et sa direction une charge de travail importante. Dans cette optique, le CSI est organisé sous forme d’entretiens réguliers une fois par an au minimum avec le doctorant. Ces entretiens qui ont pour finalité de mesurer et de suivre les conditions de sa formation et les avancées de sa recherche, d’échanger sur la poursuite de sa thèse, la préparation de sa carrière et de prévenir toute forme de conflit, de discrimination ou de harcèlement. Le doctorant peut demander des entretiens supplémentaires si besoin est.

À l’issue de chaque entretien, le CSI formule des commentaires et recommandations transmis au Bureau de l’ED, au doctorant, à la direction de la thèse et à la direction du laboratoire d’accueil du doctorant.

Si le CSI soulève un problème important, le bureau de l’ED MIIS pourra mandater l’un de ses membres, ou un tiers, pour suivre plus particulièrement le reste de la thèse, en concertation avec le CSI.

Les membres des CSI et le bureau de l’ED MIIS s’engagent à respecter la confidentialité des informations issues des entretiens. Un engagement de confidentialité pourra être signé sur demande argumentée du doctorant, de sa direction de thèse, ou de l’entreprise associée à la préparation d’une thèse CIFRE.

Le CSI pourra être saisi sur demande du doctorant, de la direction de thèse, la direction du laboratoire ou de l’un des membres du bureau de l’ED.